« Une réponse pratique, rapide et peu coûteuse, notamment pour la collectivité »

Marie-Claude F. : J’ai découvert l’homéopathie il y a plus de 35 ans maintenant et elle me sert dans bien des domaines :

  • Enrayer mes épisodes hivernaux (gorge, nez, bronches, etc.)
  • Soutient dans ma pathologie veineuse avec Arnica
  • Résolution de mes problèmes de crampes nocturnes avec Cuprum
  • Prévention digestive avec Nux Vomica, mais aussi efficace en cas d’excès
  • Compensation des effets anesthésiants lors des interventions que j’ai pu avoir

et j’en passe…

Bref, toujours une réponse pratique, rapide et peu coûteuse, notamment pour la collectivité.

A l’heure où les effets délétères de l’allopathie sont de plus en plus criant, notamment par les excès et mélanges, l’homéopathie est une réponse à la fois saine sur le plan physique mais aussi sensée sur le plan socio-économique à la fois individuellement (pourvoir d’achat en berne, on n’entend que cela partout…) et collectivement.

Elle est pour moi curative mais d’abord une médecine de prévention et de préservation de la santé. En ce sens elle ne s’oppose aucunement à l’allopathie mais souvent la devance, l’accompagne ou la complète.

Par Marie-Claude F.

Adepte de l'homéopathie depuis 35 ans mais sans renier l'allopathie car fonctionner en binaire serait montrer une limitation évidente d'un mode de pensée et d'analyse.