Améliorer son bien-être postural, ça change la vie !

Temps de lecture : 5 minutes /

Les maux de dos concernent la majorité de la population, que ce soit des petites douleurs passagères dûes à une mauvaise position ou des pathologies plus lourdes. Pour beaucoup, ce sont des maux au quotidien qui sont handicapants au travail, au repos où lors d’activités simples comme la marche. Ces douleurs aux dos peuvent survenir à tous les âges si on ne prend pas certaines mesures et qu’on ne consulte pas régulièrement pour faire le point sur ces désagréments. Comme pour toutes douleurs, il sera toujours recommandé de traiter le problème à la racine du mal plutôt que de cacher la peine avec des médicaments anti-douleur qui n’apporteront qu’un soulagement temporaire. 

 

L’ostéopathie, une amie pour la vie 

L’ostéopathie est une méthode de soins qui consiste à traiter les restrictions de mobilité qui peuvent affecter l’ensemble des structures composant le corps humain. Son principe est fondé sur la capacité du corps à s’auto équilibrer et sur une connaissance approfondie de l’anatomie. Grâce à elle, on peut prévenir et soigner de nombreux troubles physiques mais également agir sur les plans nerveux, fonctionnels et psychologiques. L’ostéopathie est la thérapie idéale pour soulager les maux de dos et toutes les tensions du corps, elle peut également être très efficace en prévention, pendant la grossesse ou pour soulager votre corps après le sport.

Les ostéopathes, après avoir observé votre posture, utilisent une palpation fine afin de déceler les tensions ou les déséquilibres qui causent des douleurs ou des malaises, puis font des manipulations pour rétablir l’équilibre.

 

Consulter un ostéopathe en cas de douleur : 

Les douleurs témoignent très souvent du mauvais fonctionnement de notre corps. Une douleur persistante ou soudaine devient dès lors un motif raisonnable de consulter en ostéopathie. Voici quelques exemples de douleurs sur lesquelles l’ostéopathe peut agir efficacement grâce à des thérapies manuelles qui soutiennent le corps dans son autoguérison : arthrose, blessures sportives, étourdissement, hernie discale, maux de dos, maux de tête, problèmes digestifs…

Le corps humain étant régulièrement exposé au stress, plusieurs problèmes de santé, douleurs chroniques et séquelles de traumatismes peuvent ressurgir. L’ostéopathe, par son approche globale, est capable de prévenir ces situations, mais peut également, en situation de crise, aider le corps à retrouver son équilibre par des thérapies manuelles.

Les patients peuvent ainsi consulter pour des raisons bien précises comme l’amélioration des performances physiques, la facilitation de la récupération sportive, le traitement des blessures ou des chutes… Les services ostéopathiques s’avèrent également des plus efficaces pour réduire l’inconfort causé par une chirurgie récente, une surcharge émotionnelle, une fatigue mentale ou physique liée au surmenage. 

 

Faire du sport, la réponse à tout ? 

Ce n’est plus un secret pour personne : bouger et pratiquer une activité sportive fait partie des bonnes habitudes à avoir pour rester en bonne santé. Trente minutes par jour, c’est ce qu’il convient de pratiquer au minimum pour contrer les effets délétères de la sédentarité. Car oui, l’inactivité majore le risque de douleurs lombaires et dorsales, un dos plus musclé c’est un dos plus gainé qui protège donc davantage nos disques intervertébraux.

Certains sports permettent même de prévenir les maux de dos, c’est le cas de la marche à pieds qui permet de muscler son dos en douceur à condition de privilégier les petits pas aux grandes enjambées qui elles auront tendance à favoriser les torsions de la colonne vertébrale. Il conviendra également de préférer les terrains souples lors de grandes randonnées, d’éviter les sacs trop chargés et aussi mais surtout de bien se chausser. Si vous êtes comme un poisson dans l’eau alors optez pour la natation, l’eau limitant les effets de la pesanteur et amortissant les mouvements, la pression exercée sur les disques vertébraux reste donc minime. Le dos crawlé serait la nage idéale alliant facilité de la pratique, sûreté des mouvements et efficacité. 

Yoga, tai-chi, stretching, pilate… Ces activités basées sur des mouvements lents et des postures statiques en isométrie permettent de se muscler sans tensions brusques. Associées à des exercices respiratoires, elles permettent également de se relaxer, ainsi les contractions musculaires liées au stress s’estompent et ,avec elles, de nombreuses douleurs cervicales et dorsales. 

 

Et le podologue dans tout ça ?

On n’y pense pas assez mais le podologue est indiqué pour pratiquer un bilan postural, à l’aide de divers outils, ce professionnel de santé pourra analyser vos appuis en station debout et à la marche et ainsi déceler de potentiels défauts de parallélisme qui pourraient entraîner des douleurs. Douleurs au dos, aux cervicales, dans les jambes, aux genoux, au niveau des chevilles ou sous les pieds, particulièrement handicapantes dans la vie de tous les jours et très invalidantes pour les sportifs et les marcheurs en général. En dehors d’un contexte pathologique connu ou d’un traumatisme particulier, ces douleurs sont alors, très souvent, le résultat d’une mauvaise posture, raison pour laquelle un bilan podologique et postural s’impose. Si cela se révèle utile, le podologue pourra faire faire des semelles orthopédiques afin de vous redonner une position proche de la verticalité absolue. On délaisse bien souvent nos pieds en oubliant que ce sont eux qui portent tout le poids du corps et qu’ils sont en première ligne pour amortir les charges et les impacts.

 

Une bonne posture au quotidien 

De plus en plus d’entreprises communiquent sur l’ergonomie au bureau mais c’est encore une minorité qui investit dans du matériel adapté. Parmi les conseils qui reviennent le plus : 

  • Poser les pieds à plat sur le sol (si besoin, utiliser un repose-pied) 
  • Bien s’asseoir au fond de l’assise du fauteuil de bureau pour soutenir la courbe lombaire (certains support adaptable au siège peuvent vous aider) 
  • Régler la hauteur du siège de façon à avoir les cuisses parallèles au sol
  • Maintenant un espace suffisant entre le fauteuil et le creux du genou 
  • Placer les avant-bras à l’horizontale sur les accoudoirs ou sur le bureau, les coudes à 90° près du corps
  • Placer l’écran d’ordinateur de façon à ce que le haut de l’écran arrive au niveau des yeux, pour un alignement parfait de la tête, du cou et du corps

Nous passons de longues heures devant nos écrans, pensez à vous lever chaque heure et à marcher quelques minutes, celles-ci participent aux 30 minutes d’activité physique indiquées par jour 😉 

Par SafeMed

Collectif de patients et professionnels de santé pour une médecine intégrative.