Stress au travail : comment s’en sortir ?

En moins d’un an, le nombre de burn out sévères a augmenté de 25%. Avec la crise sanitaire et les préoccupations sur le climat, les inquiétudes des français évoluent, se renforcent et on constate de véritables modifications dans leurs priorités. Après une mise en place conseillée et renforcée du télétravail dans de nombreuses entreprises, le retour à la normale est parfois plus compliqué que prévu…

 

Un constat mitigé

Malgré cette hausse du nombre de burn out sévère, qui représente tout de même plus de deux millions et demi de salariés, d’autres chiffres ont tendance à diminuer. C’est par exemple le cas de la détresse psychologique (qui comprend des symptômes de dépression et d’épuisement) qui touche non plus 44% mais 38% des salariés français… Même si 12% d’entre eux sont en détresse psychologique élevée. Si elle n’est pas prise en charge, cette détresse psychologique peut entrainer de graves complications telles que diverses maladies psychosomatiques, de l’hypertension artérielle, des troubles anxieux, de la dépression sévère ou encore des troubles additifs. Malgré la baisse, ces chiffres restent tout de même très élevés.

Le télétravail est un facteur qui semble avoir un impact direct sur la santé mentale des salariés puisque 56% de ceux qui ne sont pas retournés sur leur lieu de travail depuis le début de la crise sont en détresse psychologique contre 36% quand ils y sont retournés, selon le baromètre OpinionWay pour Empreinte Humaine. Contrairement à ce qu’on pouvait imaginer, le télétravail n’est peut-être pas aussi libérateur qu’espéré.

 

Les méfaits du stress sur votre organisme

Le stress au travail commence souvent avec des symptômes qui ne semblent pas forcément très nuisibles. Troubles du sommeil, fatigue, sueurs inhabituelles, maux de têtes, etc. On note aussi d’autres effets provenant du stress comme les douleurs musculaires et articulaires qui peuvent provenir d’une certaine crispation ou d’une mauvaise posture.

Au-delà de ces complications physiques, le stress a également un impact sur tout l’aspect émotionnel et intellectuel. Le stress nous rend plus perméable à l’anxiété, plus sensible mais aussi plus irritable. Ces méfaits s’accompagnent souvent malheureusement d’un déficit de concentration. Cela impact donc la vie au travail, mais aura aussi des répercussions dans la vie de tous les jours.

En d’autres termes, le stress vous rendra moins performant, confiant et pertinent dans les différents domaines de votre activité, mais il aura aussi une incidence directe sur votre qualité de vie générale. Une bonne gestion de celui-ci vous permettra donc d’entretenir votre santé mentale, votre bien-être et votre efficacité Ça vaut le coup, non ?

 

Comment s’en débarasser ?

À première vue, il n’est pas facile de se débarrasser de ce stress. Et même s’il n’y a pas de solution miracle pour s’en débarrasser d’un seul coup, il existe de nombreuses manières de l’atténuer. Si ce stress provient d’une accumulation de tâches qui vous parait interminable, il est essentiel de prendre le temps de les prioriser. Quand l’anxiété devient de plus en plus indomptable, il faut également savoir relativiser, savoir prendre du recul.  Le fait d’en parler avec vos proches et de trouver des solutions avec eux pourra vous aider à retrouver votre sérénité. Vous pouvez également vous tourner vers la méditation : libérez votre esprit, clarifiez vos pensées et reprenez ainsi le contrôle de cette situation.

Les médecines alternatives peuvent aussi vous être d’une grande aide pour calmer ce stress. En effet, que ce soit dans le domaine de la gestion des émotions par la sophrologie ou la méditation ou la prise en charge des symptômes par l’homéopathie ou l’acupuncture, ces thérapeutiques complémentaires peuvent grandement vous aider. L’irritabilité et le réveil en milieu de nuit répondent bien à la prise de Nux vomica 15 CH à raison de 5 granules au coucher et une hyperémotivité qui conduit à une sensation d’oppression et une tendance aux pleurs fréquent correspond à Ignatia 30 CH.

Par SafeMed

Collectif de patients et professionnels de santé pour une médecine intégrative.