Défendons l’homéopathie et le libre choix thérapeutique !

Chères adhérentes, chers adhérents, chers amis,

Vous le savez déjà tant les médias ont relayé cette bataille d’opinion.

En 2019, à la demande du ministère de la santé, la Haute Autorité de santé a conclu à une insuffisance de service rendu du médicament homéopathique. A la suite de quoi, la Ministre de la Santé, Madame Agnès Buzyn, a pris la décision de dérembourser de l’homéopathie suivant un calendrier progressif qui devrait aboutir au déremboursement complet en janvier 2021.

Malgré notre mobilisation et votre engagement exemplaire, comme en témoigne la pétition MonHoméoMonChoix qui a recueilli quelque 1 300 000 signataires en quelques mois ; malgré la prise de position de près de 45 députés de tous bords politique dans une tribune ; malgré des centaines et des centaines de lettres ouvertes des patients à nos responsables politiques, la décision semble sans appel. Dès janvier 2020, le déremboursement de l’homéopathie a commencé.

Les conséquences sont pourtant graves.

Nous parlons ici :

  • De perte de l’égalité à l’accès aux soins pour tous du fait du risque important d’augmentation du prix des médicaments homéopathiques.
  • La spécificité « homéopathe » ne pourra plus être associée au titre de médecin pour les homéopathes à venir. Dans le même esprit, plusieurs facultés de médecine ont fermé leurs diplômes universitaires d’homéopathie. Ce qui entraînerait de facto dans les années à venir :
  • La disparition de la profession de médecin homéopathe.
  • Et pour les patients ? Une perte de liberté d’avoir recours à cette thérapeutique faute de médecins formés.

Notre combat ne fait que commencer !

Pour défendre notre liberté de choix de soins, je peux vous affirmer que nous n’avons pas dit notre dernier mot !

C’est toute la portée de l’action de l’Association Promotion de la Médecine Homéopathique (APMH) que nous relayons et soutenons avec force auprès de votre bienveillante attention.

Pour lire la déclaration de l’APMH c’est ici.

L’association a contacté Maître William Bourdon pour défendre l’homéopathie et nos droits à une approche thérapeutique plurielle et intégrative. Mais cette action en justice ne peut pas se faire sans vous. Nous avons besoin de toute l’aide financière que vous pourrez nous apporter.

Il ne reste plus que quelques jours, pour participer à cette action !

Pour participer à cette action, c’est ici.

La collecte a atteint son objectif grâce à vous!

Merci pour votre mobilisation!

 

Notre combat ne fait que commencer : continuons ensemble à préserver cette thérapeutique, pour le bien de tous !

 

Prenez soin de vous !

Avec mes amitiés,

Antoine Demonceaux

Médecin homéopathe

Président de SafeMed

Par Antoine Demonceaux

Médecin généraliste, homéopathe et psychanalyste

Bonjour, je m'appelle Antoine Demonceaux. Je suis médecin généraliste, homéopathe et psychanalyste depuis plus de 35 ans. Je suis également le Président de l'association Centre Ressource Reims.