De la médecine curative à la médecine « 4P »

Le concept de médecine 4P (une médecine préventive, prédictive, personnalisée et participative), vouée à remplacer la médecine curative du XXe siècle, et qu’a conceptualisé le Prix Nobel de Médecine Luc Montagnier, s’adapte parfaitement bien aux aspirations et aux potentialités de la médecine homéopathique.

La médecine conventionnelle, quand elle refuse de voir, par sectarisme, les apports d’autres thérapeutiques complémentaires comme l’homéopathie, reste bloquée dans des attitudes héritées du siècle passé. Pourtant, la société a depuis été bouleversée ; le rapport à la médecine totalement transformé. Guérir une maladie, sans se soucier du patient, n’est plus aujourd’hui une pratique satisfaisante.

Ces mutations des « grands enjeux sanitaires, technologiques, économiques et sociaux » ont poussé le professeur Montagnier à proposer de changer de paradigme et de passer à la médecine 4P. Une médecine qui renverse les préjugés sur le monde médical pour l’adapter au XXIe siècle et le rapprocher des patients.

C’est un véritable big bang que préconise le Prix Nobel qui souhaite « faire évoluer les relations entre la médecine de ville et la médecine hospitalière, la relation médecins/patients, les missions des médecins généralistes, la formation et le mode de rémunération des professionnels de santé, les choix d’investissements dans la recherche, la collecte et l’exploitation des données, la place et le fonctionnement du ministère de la Santé… ».

Selon lui, cette refondation du système de santé doit aller de pair avec une nouvelle approche, holistique, des soins « fondée sur la personne et les relations interpersonnelles ». Des propositions fortes et cohérentes, qui sont parfaitement en adéquation avec les combats de l’homéopathie en faveur d’une médecine inclusive et centrée sur le patient dans sa globalité.

L’approche participative, l’un des 4P du professeur Montagnier, est particulièrement importante dans l’optique homéopathique. C’est la raison pour laquelle les consultations homéopathiques sont si longues et si détaillées. Le médecin ne se contente pas de poser un diagnostic sur des symptômes, mais cherche à comprendre leurs racines et à trouver, dans le dialogue avec le patient, les moyens de rétablir l’équilibre de l’organisme.

Par SafeMed

Collectif de patients et professionnels de santé pour une médecine intégrative.