Les no fakemed ne produisent rien…

Mis à part la sempiternelle obsession d’une médecine « scientifique » basée exclusivement sur les preuves et jamais sur l’observation de faits et de manifestations positives concrètes, l’entreprise de démolition des no fakemed ne produit rien.

On cherche toujours une littérature de no fakemed qui ne soit pas uniquement l’apologie du tout (trop ?) médicament de bigpharma, adoubés par des études statistiques dont tout le monde connait pourtant la relative impartialité.

Il est en effet plus commode de balayer d’un revers de main des thérapeutiques plurimillénaires comme la médecine chinoise, bicentenaire comme l’homéopathie, ou validées en centres anti-douleur et anti-cancéreux comme les thérapies cognitives et comportementales, y compris l’hypnose et la méditation.
De nombreuses méta-analyses ont démontré des résultats positifs et concrets de ces approches complémentaires, que le no fakemed, sans surprise, dénigrent à longueur de tweets insultants parce qu’elles les dérangent.

« #Voyous », « #charlatans », « #blaireaux », les no fakemed s’en seraient-ils donné à cœur joie si Twitter avait été inventé au 19ème siècle ?

Cet esprit d’ouverture, parfaitement compatible avec l’esprit scientifique, a produit les grandes figures de la science et de la médecine, comme Pasteur ou Marie Curie. « #Voyous », « #charlatans », « #blaireaux », les no fakemed s’en seraient-ils donné à cœur joie si Twitter avait été inventé au 19ème siècle ?

Ils ne s’intéressent pas davantage à la réalité du lien somato-psychique des maladies, ou au terrain individuel du sujet révélé par l’étude des systèmes génétiques (HLA) et épigénétiques comme le font, par validation clinique, le milieu homéopathique depuis plusieurs dizaines d’années.

De nombreux congrès l’attestent : une réflexion d’ensemble sur le maintien en bonne santé en même temps que le traitement de la maladie est au cœur du travail des homéopathes qui n’ont pas attendu les no fakemed pour se faire imposer ce qui convient le mieux à leurs patients.

Par Antoine Demonceaux

Médecin généraliste, homéopathe et psychanalyste

Bonjour, je m'appelle Antoine Demonceaux. Je suis médecin généraliste, homéopathe et psychanalyste depuis plus de 35 ans. Je suis également le Président de l'association Centre Ressource Reims.